Les contre-indications liées à des actes de soin, un état de santé ou des antécédents médicaux

Certaines contre-indications peuvent entraîner un report du don de sang. Elles peuvent être provisoires ou définitives.

  • Toute pathologie susceptible de menacer la santé du donneur à l’occasion d’un don
  • Anémie
  • Antécédent de paludisme (jusqu’à 3 ans après la dernière crise et tant qu’il y a persistance des anticorps)
  • Certains vaccins datant de moins de 4 semaines (BCG, fièvre jaune, rougeole, rubéole, oreillons, hépatite B)
  • Intervention chirurgicale ou examen endoscopique dans les 4 derniers mois
  • Soins dentaires datant de moins d’une semaine, en raison d’un risque de passage de bactéries dans le sang (traitement d’une carie, détartrage, extraction dentaire ou traitement de racine)
  • Infections graves transmissibles par le sang : hépatites, VIH, syphilis…
  • Infections même banales (gastro, rhume, grippe,…) ou fièvre datant de moins de 2 semaines
  • Prise de certains médicaments, notamment les médicaments dits tératogènes
  • Traitement par hormones de croissance avant 1989
  • Antécédent de transfusion sanguine

En cas de doute ou pour plus de précisions, vous pouvez contacter le Centre de don du sang par téléphone au 055 100 (appel gratuit) ou par mail contact@dondusang.nc